Distribution de logements sociaux à Tigzirt

Distribution de logements sociaux à Tigzirt

Distribution de logements sociaux à Tigzirt dans corruption a4d78b4ac09c091b1444fdf73e851a2b

 

Les commis d’état agissent en Kabylie comme les anciens administrateurs coloniaux de l’époque Françaises.

21/03/2013 – 13:55 mis a jour le 21/03/2013 – 14:07 par Syfax N’Ath Wezguèn

Le chef de daïra fait tous ce qu’il veut. Les élus locaux, quant à eux, ne sont chargés que pour calmer les mécontents et gérer les mouvements de protestation de la population. Les chefs de daïras, les commissaires de police et les chefs de brigades de la gendarmerie s’accaparent de lots de terrains. Ils distribuent des logements à leurs proches et concubines comme on distribue des baguettes de pain, alors que les citoyens Kabyles sont écartés et continuent à être rongés par la misère. Le dernier exemple en date est la distribution de 144 logements sociaux dans la localité de Tigzirt, 40 km au nord de Tizi Ouzou.
Le chef de daïra de cette localité, qui n’est autre à vrai dire qu’un agent du DRS, est accusé ouvertement par la population locale d’avoir distribué ce lot de logements à ses proches et surtout à ses nombreuses copines, venues d’autres régions, notamment de l’Algérois. Les citoyens de Tigzirt, quant à eux, sont carrément écartés de la liste des bénéficiaires, hormis une dizaine pour voiler la face. « Encore une fois, la distribution d’un lot de logements sociaux à Tigzirt s’est effectuée dans une ambiguïté totale. 144 logements sont distribués à des personnes, dont la plupart n’ouvre même pas droit et encore moins de la région. 13 personnes, affichées dans les premiers temps comme bénéficiaires, ont vu leurs noms effacés de la liste pour être remplacés par d’autres. Devant cette énième injustice, le collectif des citoyens non-bénéficiaires de logements sociaux de la daïra de Tigzirt, ne compte pas rester les bras croisés. L’auteur de ce scandale n’est autre que le chef de daïra qui n’est pas à sa première sortie. C’est lui seul qui décide. Ses amis et ses proches sont toujours favorisés, alors que les personnes nécessiteuses, dont des handicapés, des femmes de Chahid sans logements, sont écartées à chaque distribution », peut-on lire sur une déclaration rendue publique et signée par le collectif.
Les protestataires exigent une enquête sur ce scandale. Faute de quoi, ils menacent de sortir dans la rue. « Nous alertons l’opinion publique ainsi que la presse sur ces dépassements initiés par le chef-de daïra de Tigzirt qui ne recule devant rien pour satisfaire ses amis. Des actions de protestations seront initiées incessamment, si les autorités concernées n’interviennent pas », ajoute les rédacteurs de la déclaration .

Laisser un commentaire